Imprimer

En France, chaque jour, des incendies plus ou moins graves se déclarent en environnement professionnel.

La prise en compte du risque incendie en prévention est essentielle pour éviter la fermeture temporaire ou définitive de l'établissement à la suite d'un sinistre.

Les causes : multiples et souvent imprévisibles

Les sources d'inflammation sont de trois ordres :

Energétiques :

Humaines :

Naturelles :

Des conséquences lourdes sur les plans humain, matériel, économique et environnemental

L'incendie d'un établissement industriel ou commercial a des impacts, directs et indirects, sur l'homme, l'entreprise et l'environnement.

Le coût humain est important pour la victime et ses proches : intoxication liée aux fumées et gaz, asphyxie, brûlures (la température des flammes peut aller de 600 à 1200°C), blessures liées à l'effondrement des structures, angoisse ou stress liés à la fermeture de l'établissement (incertitude face à l'avenir), handicap, décès ...

Par ailleurs, un incendie a des conséquences financières, pour le salarié qui peut perdre son emploi et pour le chef d'entreprise : ce dernier en assume quasiment toutes les conséquences financières (indemnisation des victimes, remplacement du matériel, reconstruction des locaux, arrêt de la production…).
On déplore généralement de gros dégâts (fermeture plus ou moins longue de l'entreprise) auxquels vient s'ajouter une perte d'exploitation plus ou moins grave : perte de données informatiques n'ayant pas été copiées, destruction des stocks et des outils de production, sous-traitants se tournant vers d'autres clients, dégradation de l'image de marque…
Les conséquences d’un incendie pour l’entreprise sont souvent économiquement irrémédiables : dans près de 70% des sinistres, l’entreprise disparaît et le personnel se retrouve au chômage.

Plusieurs équipes d'intervention sont déterminées :

Une première, est chargée de donner l'alerte, combattre le feu au départ de l'incendie, mettre en œuvre les moyens de premiers secours et rendre compte de la situation avec les moyens disponibles sur place.

La seconde équipe, qui doit avoir reçu une formation adaptée (risque incendie, évolution en milieu hostile, connaissance des lieux, des cheminements et des accès pompiers, identification des risques particuliers de l'établissement..), a pour mission de rejoindre le point de rassemblement de l'équipe dès réception du signal d'alarme, de se munir des moyens de premiers secours à sa disposition, de mettre en œuvre tous les moyens de lutte contre l'incendie, d'accueillir et guider les secours extérieurs et de rendre compte de la situation en signalant la localisation du sinistre.